1

Les Doodles de Google sur le Covid-19 🩠 et la fin tragique du docteur hongrois Philippe Semmelweis (1865)

18 avril 2020 – Thank You: Coronavirus helpers

17 avril 2020 – Thank You: Teachers and childcare workers

16 avril 2020 – Thank You: Food service workers

15 avril 2020 – Thank You: Packaging, shipping, and delivery workers

14 avril 2020 – Thank You: Public transportation workers

13 avril 2020 – Thank You: Grocery workers

10 avril 2020 – Thank You: Farmworkers and farmers

9 avril 2020 – Thank You: Custodial and sanitation workers

8 avril 2020 – Thank You: Emergency services workers

7 avril 2020 – Thank You: Doctors, nurses, and medical workers

6 avril 2020 – Thank you : Public health workers and to researchers in the scientific community

4 avril 2020. Stay home. Save lifes.

20 mars 2020 – Recognizing Ignaz Semmelweis and Handwashing

Le lavage des mains par le docteur Ignace Philippe Semmelweis

Le lavage des mains est l’un des gestes barriĂšres prĂ©conisĂ©s par les autoritĂ©s sanitaires pour lutter contre la propagation du Covid-19 . Or, cette pratique d’hygiĂšne par ailleurs indispensable au quotidien n’est finalement pas si ancienne au regard de l’histoire de l’humanitĂ©. Elle fut introduite en 1847 par le docteur Ignace Philippe Semmelweis, un obstĂ©tricien hongrois auquel Google rend hommage avec son Doodle du jour. Il y a 173 ans, le mĂ©decin Ă©tait nommĂ© rĂ©sident en chef de la maternitĂ© de l’hĂŽpital gĂ©nĂ©ral de Vienne (Autriche) oĂč il dĂ©couvrit un lien entre les germes transmis et un taux de mortalitĂ© Ă©levĂ© chez les jeunes mamans atteintes de fiĂšvre puerpĂ©rale aprĂšs l’accouchement. La contamination passait par les mains de mĂ©decins qui avaient rĂ©cemment pratiquĂ© des opĂ©rations ou des autopsies.

Philippe Semmelweis s’en Ă©tait rendu compte aprĂšs la mort d’un ami chirurgien qui s’Ă©tait blessĂ© avec un scalpel lors de l’examen post-mortem d’une femme dĂ©cĂ©dĂ©e de la fiĂšvre puerpĂ©rale. L’autopsie de ce praticien avait rĂ©vĂ©lĂ© le mĂȘme type d’infection que la fiĂšvre puerpĂ©rale, ce qui conduisit Ignace Philippe Semmelweis Ă  faire le lien et Ă  ordonner aux Ă©tudiants et aux mĂ©decins de se laver les mains dans une solution de chaux chlorĂ©e avant chaque examen.

Les observations du docteur Semmelweis Ă©taient en contradiction avec les opinions mĂ©dicales et scientifiques dominantes de l’Ă©poque et furent rejetĂ©es catĂ©goriquement. D’autant plus que les mĂ©decins de l’Ă©poque refusaient d’ĂȘtre responsables d’autant de morts. Mais les rĂ©sultats parlent d’eux-mĂȘmes : avant l’instauration du lavage des mains en mai 1847, le taux de mortalitĂ© dans la clinique oĂč il officiait Ă©tait de 18,3 %. En juillet, il Ă©tait tombĂ© Ă  1,2 % et Ă©tait nul l’annĂ©e suivante.

La triste fin du docteur Semmelweis

Semmelweis est mort en 1865 Ă  l’Ăąge de 47 ans, 14 jours aprĂšs avoir Ă©tĂ© internĂ© dans un asile psychiatrique. MalgrĂ© cette bien triste fin, les pratiques hygiĂ©niques qu’il a initiĂ©es ont Ă©tĂ© validĂ©es des annĂ©es plus tard lorsque Louis Pasteur a dĂ©veloppĂ© la thĂ©orie des germes de maladie. Aujourd’hui, Ignace Philippe Semmelweis est considĂ©rĂ© comme un pionnier des procĂ©dures antiseptiques.

C’est seulement aprĂšs la mort de Semmelweis qu’est Ă©laborĂ©e la thĂ©orie des maladies microbiennes, et l’on voit maintenant en lui un pionnier des mesures d’antisepsie et de prĂ©vention des infections nosocomiales.

Une fin absurde

« On a beaucoup Ă©crit sur Semmelweis, mais l’histoire authentique de sa mort, le 13 aoĂ»t 1865, a dĂ» attendre 1979, pour ĂȘtre confirmĂ©e par S. B. Nuland. AprĂšs quelques annĂ©es, oĂč sa santĂ© mentale s’Ă©tait dĂ©tĂ©riorĂ©e, Semmelweis fut confiĂ© Ă  un asile privĂ© de Vienne. LĂ  il devint violent au point de se faire battre par le personnel de l’asile ; si bien qu’il mourut de ses blessures quinze jours plus tard. C’Ă©tait sonner le glas de ces explications thĂ©Ăątrales selon lesquelles il aurait Ă©tĂ© blessĂ© et infectĂ© au cours d’une autopsie, ce qui aurait Ă©tĂ©, si cela avait Ă©tĂ© exact, un merveilleux cas d’ironie. Â»

Journal of Medical Biography

Cinq documents, dont le rapport d’autopsie pratiquĂ©e par Rokitansky, prouvent que Semmelweis est dĂ©cĂ©dĂ© des suites de mauvais traitements subis lors de son internement. Ces sĂ©vices causĂšrent une septicĂ©mie avec de nombreux foyers infectieux, superficiels et profonds (gangrĂšne au niveau du majeur de la main droite, pyopneumothorax et foyer infectieux mĂ©tastatique du rein gauche).

S’inquiĂ©ter bien avant son temps des maladies nosocomiales et mourir de mauvais soins hospitaliers, ça peut paraĂźtre absurde.

Bonus

Archives des Doodles

Vous pouvez Ă©valuer cet article en un clic. Garanti sans gluten. Merci !
(Evaluations : 2 / Moyenne : 5)

Piregwan

MaĂźtre des traditions et Grand malade, chasseur de gardiens Ă  Ingress de 2014 Ă  2019, amateur de piments đŸŒ¶ïž au delĂ  de 30.000 Scoville grĂące Ă  StĂ©phane PĂ©caut et de pizza maison 🍕 grĂące Ă  Marloin, j'apprĂ©cie particuliĂšrement les 3C (les chats đŸ˜Œ, le code et les choux de Bruxelles đŸ„Š) & la philosophie du CCC.

Un commentaire

  1. Le jour j, j’ai vu le doodle et lu en diagonale l’article sur wikipedia. TrĂšs bel article que tu nous ponds lĂ  ! Je ne savois pas qu’il dĂ©cĂ©da !! Qu’il dĂ©cĂ©da ainsi.

    Aujourd’hui se laver les mains, n’est toujours pas un standard, par contre se rincer les mains oui 😼 (Dans le context oĂč l’eau courante est une ressource “en abondance” et le savon disponible Ă  votre aise)

    Tu pourras bientĂŽt mettre un allo pass !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *