0

đŸ•č You don’t know Jack

You don’t know Jack est une sĂ©rie de jeux vidĂ©os sous forme de burger quizz jouable de 1 Ă  4 joueurs et crĂ©Ă©e par Harry Gottlieb pour Jellyvision en 1998 (pour la version française).
Le jeu de questions-réponses a été édité en plusieurs langues dont le français.

Bienvenue dans le seul jeu oĂč la culture avec un grand C cĂŽtoie la culture avec un petit Q

La partie se joue en 7 ou 21 questions et les joueurs s’affrontent pour gagner un maximum d’argent virtuel (en francs !) en rĂ©pondant aux questions. La version francophone contient 400 questions.

Eh ben alors, ça joue ! Faut choisir une catĂ©gorie.

Jack

A chaque question, l’animateur Ă©nonce la question sur un ton dĂ©calĂ© et propose 4 rĂ©ponses.

La partie se termine par le Jack Attack. Une sĂ©rie de mots dĂ©filent Ă  l’Ă©cran et les joueurs doivent appuyer sur leur touche chaque fois que deux mots correspondent. Tout cela en fonction de l’indice.

Le joueur qui a accumulĂ© le plus d’argent gagne la partie.

Bref, figurez-vous que ce jeu absolument gĂ©nial autrefois disponible sur CD-ROM est dĂ©sormais disponible en ligne depuis qu’un passionnĂ© en a fait une version jouable en ligne dans un navigateur (Javascript) et totalement libre. J’ai rencontrĂ© des soucis sous Chrome (les questions ne s’affichent pas systĂ©matiquement), aussi je vous recommande de l’essayer sous Firefox.

Il peut y avoir de 1 Ă  4 joueurs, sur la mĂȘme machine (chacun avec sa touche du clavier) ou en mode multijoueur sur internet.

Adresse du jeu en ligne : https://www.ydkj.fr/

Vous pouvez Ă©valuer cet article en un clic. Garanti sans gluten. Merci !
(Evaluations : 1 / Moyenne : 5)

Piregwan

Le serveur PG m'a chauffĂ© 6 hivers (1998-2004), MaĂźtre des traditions et Grand malade Ă  WoW (18Kh de jeu jusqu'Ă  Cataclysm 2010), chasseur de gardiens Ă  Ingress de 2014 Ă  2019, amateur de piments đŸŒ¶ïž au delĂ  de 30.000 Scoville grĂące Ă  StĂ©phane PĂ©caut et de pizza maison 🍕 grĂące Ă  Marloin, j'aime aussi les 3C (les chats đŸ˜Œ, le code et les choux de Bruxelles đŸ„Š) + la philosophie du CCC allemand (Chaos Computer Club đŸ’»).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *